Navigation Menu

L’histoire de Taormine est l’histoire de la Sicile se confondent : les Grecs, les Romains, les Byzantins, les Arabes, les Normands, les Souabes, les Français et les Espagnols sont tous venus, ont vu, ont conquis, et sont partis.
Tauromenium, construit sur le mont Tauro, a été fondé par Andromacus à la demande de Denys le Tyran de Syracuse en 392 avant J.-C. La première guerre punique a vu Taormine tomber aux mains des Romains en 212 avant J.C. puis la ville est devenue un lieu de vacances apprécié des patriciens et des sénateurs, commençant ainsi la longue histoire de Taormine en tant que destination touristique.
Après la chute de l’Empire romain, les Byzantins vinrent uniquement pour être repoussés par les Arabes en 962. Ils en changèrent le nom pour l’appeler Almoezia et entreprirent d’introduire de nouvelles pratiques agricoles (l’irrigation et l’agriculture d’agrumes) et d’autres passe-temps plus cérébraux tels que la philosophie, la médecine et les mathématiques. Taormine a continué à prospérer à la fois au niveau culturel et économique, avec l’arrivée des Normands en 1079, qui, sous le règne de Roger de Hauteville, boutèrent les Arabes hors de Sicile.
Après une courte période de domination souabe, sous Frédéric II, le pape nomma Charles d’Anjou roi de Sicile. Les habitants de Taormine refusèrent de reconnaître cet intrus comme leur roi et, tout comme un grand nombre d’autres villes siciliennes, ils rejoignirent la révolte contre la domination française au cours des Vêpres siciliennes de 1282.
Une centaine d’années d’incertitude suivirent avant que les Espagnols ne prennent le relais. De toute évidence marqués par Taormine, ils choisirent Palazzo Corvaja comme siège de leur parlement sicilien.
De nos jours, Taormine vit du tourisme. Les visiteurs viennent de chaque coin du monde pour voir son théâtre gréco-romain, flâner le long de ses ruelles médiévales parfaitement conservées, admirer ses vues spectaculaires sur l’Etna et se plonger dans l’atmosphère emblématique de la Méditerranée.

taormina.jpg
Théatre de Taormina

La principale attraction est, sans conteste, le théâtre. Accueillant toutes sortes d’événements, notamment des pièces de théâtre, des défilés de mode, des concerts et des festivals de cinéma, le Teatro Greco, comme son nom l’indique, a vu le jour au 3ème siècle avant J.C., lorsqu’il présenta des interprétations d’œuvres d’Eschyle, Sophocle, Euripide et Aristophane. Initialement assez petit, il a été agrandi par les Romains pour accueillir les spectacles théâtraux grandioses qui leurs sont propres. Les points de vue depuis le théâtre sont spectaculaires, englobant l’Etna et son panache de fumée, ainsi que la baie de Naxos en contre-bas.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *