Navigation Menu

A Malte, la Chrétienté a presque 2000 ans d’histoire. La religion chrétienne est apportée par l’apôtre Paul en personne, vers l’an 60.

Paul devait être emmené à Rome pour y être jugé comme rebelle politique, mais le bateau qui le transportait avec 274 autres passagers fut pris dans un violent orage, pour aller seulement faire naufrage deux semaines plus tard sur les côtes maltaises.

Tous les naufragés purent rejoindre la terre.
Le lieu du naufrage est traditionnellement connu sous le nom d’île Saint Paul. Une statue commémore l’évènement.

L’accueil réservé aux rescapés est décrit dans les Actes des apôtres (XXVIII) selon Saint Luc. Et, quand ils furent sains et saufs, ils apprirent que cette île se nommait Melita.

Le peuple « barbare » fit preuve d’une réelle générosité, car ils allumèrent un grand feu et accueillirent chacun. Le terme de « barbare » utilisé par Saint Luc indique que ce peuple ne parlait ni grec, ni romain, car le maltais ancien provient du phénicien.

Une fois le grand feu allumé, Paul fut mordu par un serpent venimeux mais ne souffra d’aucun mal. Ses hôtes en conclurent que c’était un homme hors du commun. Cette scène est dépeinte dans de nombreuses œuvres religieuses à travers l’archipel.

Selon la légende, Saint Paul se réfugie dans une grotte, connue aujourd’hui sous le nom des catacombes de Saint Paul à Rabat, sur l’île de Malte.

Pendant son séjour hivernal, il est invité dans la maison de Publius, gouverneur romain de Malte. C’est là, toujours selon la légende, qu’il réussit à guérir le père de Publius en imposant ses mains sur le corps du malade. Publius se convertit ensuite au christianisme et devint le premier évêque de Malte. La cathédrale de Mdina serait située à l’emplacement de l’ancienne maison de Publius.

Quelle que soit la légende, des preuves archéologiques indiquent que Malte était très certainement l’une des premières colonies romaines à se convertir au christianisme. 

 

Lire aussi : 

Malte, sentinelle de la Méditerrannée

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *