Navigation Menu
Santa Maria di Leuca

Santa Maria di Leuca

Santa Maria di Leuca se trouve sur la pointe la plus au sud de la péninsule de Salento, où les eaux de la mer Adriatique rencontrent celles de la mer Ionienne. Depuis le début des années 1900, Leuca est appréciée des riches Apuliens, comme en témoignent les élégantes et fières villas Art Nouveau qui bordent le front de mer.

 

Leuca figure depuis longtemps dans les annales de l’histoire: Virgile, Thucydide, Salluste, Strabon et Horace l’évoquent tous dans des contextes historiques et littéraires, tandis que des documents attestent que Saint-Pierre y séjourna, sur son chemin vers Rome.

 

Le nom de la ville provient du grec Leukos, signifiant la lumière ou lumineux, tandis que l’appendice de Santa Maria se réfère spécifiquement au sanctuaire religieux construit sur un site situé au-dessus du port, qui fut jadis la résidence d’un temple de Minerve. La légende raconte que le temple s’effondra sur le passage de Saint-Pierre…

 

Le sanctuaire, également connu sous le nom de Basilique De Finibus Terrae (Leuca était l’endroit où la terre prenait fin pour les Romains), a été consacré par le pape Jules I, le 1er août 343 après JC. Pendant longtemps lieu de pèlerinage, il est particulièrement animé chaque année à la mi-août.

 

Santa_Maria_di_Leuca.jpg

Santa Maria di Leuca, le sanctuaire et le phare  

 

Le 14 août, la statue de la Vierge est prise au sanctuaire pour être emmenée à l’église de Cristo Re, où elle y reste pour la nuit. Le 15 août, lors du festival catholique de l’Assomption de la Bienheureuse Vierge Marie, la statue est promenée à travers les rues et descend vers le port. Elle est alors placée sur un bateau de pêche spécialement décoré qui, accompagné d’une flottille, navigue en mer jusqu’au port de San Gregorio, puis revient. Une fois que la statue est de retour en toute sécurité dans son sanctuaire, les feux d’artifice et la fête peuvent commencer.

 

Non loin du sanctuaire se trouve l’impressionnant phare, construit en 1864, sur l’emplacement d’une tour de guet du XVIème siècle. Sa forme octogonale s’élève sur 47 mètres dans le ciel, soit 100 m au dessus du niveau de la mer, et comporte un escalier en colimaçon de 254 marches. Toujours utilisé, il s’agit de l’un des monuments les plus impressionnants de Leuca.

Leuca arbore également une chute d’eau artificielle monumentale, construite pour signaler l’extrémité de l’aqueduc des Pouilles. Commencé au milieu du XIXème siècle, il fallut attendre longtemps avant que l’aqueduc ne soit terminé et n’arrive à Leuca, sa destination finale, en 1941.

 

Mussolini était un grand défenseur du projet du plus long aqueduc d’Europe. Il ordonna une construction très ostentatoire: l’entrée de l’aqueduc est intégrée à un pont situé au sommet du promontoire Japigo et une voie de roches disparaît en contrebas, flanquée de chaque côté par 300 marches. Une colonne romaine se dresse fièrement tout en bas, transférée sur ordre de Mussolini, de la capitale à Leuca. La cascade n’est ouverte que quelques jours par an.

 

Les plages de sable se trouvent à proximité de Felloniche, Posto Vecchio, Torre Vado et Pescoluse.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *