Navigation Menu
Salina

Salina

L’île de Salina est une des plus méconnues des îles Eoliennes. Peuplée depuis l’Antiquité, son nom provient de l’exploitation du sel à la mine de Lingua.

La superficie de l’île est de moins de 27km2. Deux volcans inactifs sont situés aux extrémités de l’île, Le Fossa delle Felci (962 mètres), et le Monte dei Porri.

On ne peut évoquer le nom de Salina sans oublier que le personnage principal du film Le Guépard (roman de Tomaso di Lampedusa) porte le nom de Prince de Salina. Jamais l’île ne fût une principauté, à la différence de Lampedusa, dont le propre grand-père de l’écrivain fût le dernier Prince.

Les communications sont faciles, car toute l’île est parsemée de chemins et de routes. On peut louer une petite moto (motorino) à Santa Marina, pour visiter l’île, et les sites non desservis par le bus, comme Punta Perciato.

Depuis Santa Marina, port d’arrivé du ferry, on peut traverser l’île jusqu’à Malfi, et atteindre Pollara, avec son incroyable falaise.

Au retour, on prendra le détour vers la plaine de Valldechiesa où se trouve le sanctuaire de Madonna de Terzito, du 16ème siècle.

Des faucons, introduits à l’origine du Madagascar, nichent sur les pentes del Pizzo del Corvo. En descendant vers la mer, on arrive à Rinella, une village de pécheurs typique, très apprécié des plongeurs. Les fonds marins y sont riches et préservés.

 

           image.jpg

                                                            Rinella

 

On goutera aussi aux câpres, qui sont une spécialité de l’île, et au vin local, le Malvasia delle Lipari.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *