Navigation Menu
Roccella Ionica

Roccella Ionica

Roccella Ionica  est une commune italienne de la province de Calabre.

 

Elle se trouve sur la côte de la Mer Ionienne appelée Costa dei Gelsomini et est probablement bâti à l’emplacement de la cité grecque d’Amphisya, dont fait mention le poète latin Ovide.

Au xe siècle, la ville se nomme Rupella, puis Arocella, et prend enfin sa dénomination actuelle de Roccella en ceci qu’elle est bâtie sur un promontoire (une rocca en italien).

 

roccella-jonica2.jpg

Chateau de Roccella Ionica

 

Le premier témoignage de l’existence de Roccella Ionica remonte à 1270 avec le don du Château de Roccella de San Vittorio à Gualtieri de Collepietro par Charles Ier de Sicile. C’est le premier document où le nom de la ville apparait uni à celui de son saint patron, San Vittorio di Cesarea.

 

Roccella subit pendant plusieurs siècles des raids sarrasins en ceci qu’elle était la seule ville de la côte Ionienne situé à proximité de la mer. Cela est d’ailleurs représenté sur le blason de la ville où l’on voit le saint patron de Roccella Ionica qui lutte contre un maure.

 

Du 14ème 15ème siècle, la cité de Roccella Ionica fut une principauté appartenant aux comtes Ruffo de Catanzaro. Vers la fin du 14ème siècle, Roccella fut donné en dot au beau-fils de Pietro III, Ruggero Sanseverino de Mileto. Elle repassa en suite aux mains des Ruffo qui la perdirent aux profits des comtes de Gerace avant d’être finalement récupérée en 1419 par Nicolò Ruffo, puis Antonio Centelles. Roccella fût enlevée par le roi Alphonse V d’Aragon en 1445 en raison de la rébellion de ce dernier, puis restituée en 1462.

 

En 1479, Roccella devint un fief de la famille Carafa, et elle le resta jusqu’en 1806

 

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *