Navigation Menu
Réserve de la Scandola

Réserve de la Scandola

Au nord ouest de la Corse, entre Calvi et Porto s’avance dans la mer une presqu’île sauvage aux paysages superbes : la réserve de Scandola.

Créée en 1975, et faisant partie du Parc Naturel Régional Corse, sa préservation lui a valu en 1983 son inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO.

 

             DSCN5371 [1024x768].JPG

                                                          Girolata

 

Scandola s’étend sur 900 hectares de terres et 1000 hectares marins, englobant la presqu’île de Girolata. C’est un massif de porphyre (roche magmatique de couleur pourpre) composé de falaises aux formes curieuses, forgées par le vent et le mouvement de l’eau. Entre le bleu de la méditerranée, le vert de la végétation, et le rouge intense de la roche, on retrouve une palette de couleurs faisant de la réserve un paysage d’émerveillement.

La sauvegarde de l’environnement est assurée par un éloignement de la ville et une interdiction complète de pêcher, plonger, camper… Quelques milliers d’espèces animales sont recensées dans la Scandola. Sur les terres, sangliers, reptiles, renards, amphibiens, chauve-souris (le « molosse », la plus grande d’Europe) se partagent le territoire. S’ajoutent également l’aigle royal, le faucon pèlerin, les goélands et bien d’autres oiseaux encore qui viennent nicher sur les falaises. La vie marine est aussi captivante, composée de mollusques et de 243 espèces de poissons dénombrées.

Malgré un climat sec, la végétation sur la réserve est dense. Scandola est recouverte en majeure partie par le maquis, on y retrouve lavandes, bruyères, arbousiers, ainsi que des myrtes, chênes verts, s’accrochant sur les falaises. Parmi d’autres espèces encore, des champignons, fougères, pins, ou salsepareilles composent la flore de la réserve. Du côté marin, 450 sortes d’algues sont recensées.

On peut visiter cette perle corse uniquement par bateau, en se faufilant sous les arches, dans les cavités, ce qui offre un étonnant spectacle naturel.

 

Lire aussi : 

Cargèse  

Les Iles Lavezzi

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *