Navigation Menu
Panarea

Panarea

C’est l’île la plus petite et la moins élevée des Îles Éoliennes, avec 421 mètres à son point culminant, (Timpone del Corvo), mais également la plus ancienne.

 

Panarea, avec les îlots de Basiluzzo, Spinazzola, Lisca Bianca, Dattilo, Bottaro, Lisca Nera (qui ne compte plus que quelques restes), les rochers des Panarelli et des Formiche (des Fourmis), forment un minuscule archipel.

 

L’île attire de nombreux touristes grâce à sa côte intacte, ses éruptions sous-marines, et sa vie nocturne. Le lieu d’accostage touristique est le quartier de San Pietro, avec ses typiques maisons, boutiques et magasins.

 

Panarea est une île toute petite, où l’on peut circuler à pied tant elle est à taille humaine, pour visiter les trois petits villages qui la composent : Ditella, San Pietro et Drauto.

 

          image.jpg

                                                        Panarea

 

L’une des particularités de l’île est le village de huttes datant de l’âge de bronze que l’on trouve en direction de la Punta Milazesse, dont les vestiges ont été mis au jour au milieu du 20ème siècle. Ces vestiges datent du 14ème siècle avant JC, et de nombreux objets issus des fouilles menées en ces lieux sont exposés au musée archéologique éolien de Lipari.

 

L’une des activités préférées des touristes, outre les plages de la Cala Junco ou de la Spiaggia Fumarola, est la plongée sous-marine. Une plongée autour de l’île permet de voir les épaves des nombreux bateaux qui se sont échoués autour de Panarea, et notamment une épave datant de l’époque romaine, ainsi qu´une épave d’un navire anglais échoué au large.

 

Lire aussi :

L’archipel des Iles Eoliennes

 

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *