Navigation Menu
Ordre de Malte

Ordre de Malte

Des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem…

L’Ordre des Hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem a été fondé en 1113 en Palestine pour gérer une maison d’accueil aux pélerins en Terre Sainte et à soigner les malades. Les Hospitaliers, qui ne devinrent un ordre miliaire que vers 1140, étaient vêtus d’une cape noire ornée d’une croix blanche de Jérusalem. Après la perte de la Terre Sainte en 1221, les Hospitaliers se réfugièrent d’abord à Rhodes en 1302. Expulsés de Rhode par Soliman le Magnifique en 1522 mais laissés libres, les Chevaliers se virent conférer par Charles Quint la possession de l’ile de Malte à la condition de poursuivre leur mission de repousser les Ottomans. 

… aux Chevaliers de Malte
Arrivés à Malte, les chevaliers s’établirent sur la côte, loin de la capitale historique Mdina, à l’endroit où se trouve aujourd’hui Vittoriosa qu’ils fortifièrent. Sous le règne du grand maître Jean Parisot de La Valette, les troupes de l’Ordre résistèrent à une invasion ottomane en 1565, le fameux Grand Siège. L’année suivante, la construction de La Valette commençait. C’est le moment de gloire de l’Ordre. 

 

image.jpg

Jean Parisot de La Valette
Les chevaliers de Malte s’illustrèrent dans toutes les grandes batailles contre l’Empire Ottoman notamment à la célèbre bataille de Lépante en 1571 où la flotte de la Sainte Ligue mit en déroute la flotte ottomane d’Ali Pacha. A cette époque, l’Ordre était souverain, avait sa propre flotte et sa propre armée, battait monnaie et comme les Templiers avant eux, faisait office de banque dans toutes les cours d’Europe. Le drapeau de l’Ordre reprenait la croix de Saint-Jean des origines mais dans sa forme géométrique définitive, cette fois blanche sur fond rouge.
Les chevaliers toutefois perdirent progressivement leur raison d’être. S’embourgeoisant, ils cessèrent d’être une menace contre les Ottomans, moins menaçants par ailleurs. Si bien qu’ils commencèrent à être relativement impopulaires auprès de la population maltaise. Le débarquement de Bonaparte à Malte en 1798 précipita la fin de l’Ordre à Malte. Les chevaliers durent quitter l’île et le départ des Français ne changea rien à leur exil, les Maltais préférant la suzeraineté britannique à la tutelle de l’Ordre. 

 

L’Ordre de Malte
Ce dernier s’est transformé en ordre ecclésiastique à vocation caritative. Le gouvernement maltais a autorisé l’Ordre à revenir à Malte en 1998 qui s’est installé au fort Saint-Ange au cœur de La Valette.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *