Navigation Menu
Le mythe de l’Atlantide

Le mythe de l’Atlantide

Il suffit parfois d’une simple découverte archéologique pour relancer une mythique légende.

Lors d’une expédition au large des côtes de la Sicile, une équipe d’archéologues italiens a découvert des lingots dispersés sur le fond marin. Les analyses menées sur ces vestiges témoignent d’une composition inédite qui pourrait bien correspondre à celle de l’orichalque. Décrit dans de nombreux textes antique, ce métal rare proviendrait, selon le philosophe grec Platon, de l’île légendaire d’Atlantide.

Epave.jpg

L’épave du bateau

Au total, 39 lingots de forme rectangulaire ont été remontés à la surface. Ils ont été retrouvés aux abords d’une épave gisant dans les eaux peu profondes, à 300 mètres au large de la ville de Gela. L’embarcation aurait échoué il y a près de 2.600 ans. Selon les archéologues, le bateau était en provenance de la Grèce ou de l’Asie mineure et se rendait en Sicile. Elle transportait à bord le métal, destiné à être utilisé comme ornement lorsque, prise dans un violent orage, elle aurait sombré avec son précieux butin dans les profondeurs de la mer. 

 

Selon les historiens, l’orichalque est un alliage ressemblant au laiton, fabriqué à partir de zinc, de charbon et de cuivre. Les lingots nouvellement découverts ont été soumis à une analyse par fluorescence à rayons X afin de mettre en évidence leur composition.Les résultats de cette expérience indiquent une proportion de 75 à 80% de cuivre, de 15 à 20% de zinc et des traces de nickel, de plomb et de fer. Cette caractéristique a ainsi poussé les chercheurs à penser qu’ils se trouvaient face à de l’orichalque.

 

Cette découverte confirme qu’un siècle après sa fondation, Gela est devenue une ville riche avec des artisans spécialisés dans la production d’artéfacts précieux. Ainsi, les lingots étaient très certainement destinés à ces commerces et à la fabrication de nouveaux produits. 

Lire aussi : 

Sicile africaine

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *