Navigation Menu
Licata

Licata

La ville de Licata est située au sud de la Sicile, à 60 miles de Malte, 110 miles de Lampedusa, 90 miles de Pantelleria, 140 miles de la Tunisie, et à 350 miles de Corfou.

 

Si Licata est aujourd’hui connue des plaisanciers pour abriter la Marina di Cala del Sole, Phintya, probable nom de la puissante Licata d’époque grecque (IVème siècle av. JC), conserve les traces de son passé.

 

carteSicile1.jpg

Licata

<cliquer pour agrandir la carte> 

 

Près de l’hôpital “San Giacomo”, se trouve la grotte rupestre « Ipogeo Stagnone Pontillo » caractérisée par trois grosses colonnes qui soutiennent la voûte. Il s’agissait d’un tombeau monumental ou d’un lieu de culte, de probable origine Néolithique (5.000 av. JC), qui présente des parois décorées avec des graffiti et gravures en différentes langues et de différentes époques témoignant le passage des phéniciens, des ibériques, et des arabes. On y a retrouvé un véritable trésor, le “Tesoretto della Signora”, constitué par des bijoux en or et par 400 pièces d’argent.

 

Un autre site est celui de la Grangela, dans le centre ville. C’est un ancien puits profond 17 mètres, il permettait l’approvisionnement hydrique de la ville.

 

Le phrourion (avant-poste militaire grecque) de Falaride, se trouve au sommet de la colline du mont « Sole » (171 m) sur la mer. Ici se trouvent des pierres mégalithiques disposées à former un mur construit, selon la légende, par Falaride, le tyran d’Agrigente au VI siècle av.JC, passé à l’histoire pour la cruauté d’une de ses inventions : le fameux taureau de bronze, un instrument de torture était chauffé au feu avec, à son intérieur, le coupable. La cruauté de la punition consistait dans le fait que le taureau avait la bouche ouverte, laissant sortir les cris de celui qui était dedans, de façon à ce qu’on aurait cru entendre les mugissements de l’animal, comme s’il était vivant.

 

Aujourd’hui, il y a plusieurs belles plages de baignade à Licata et dans les environs. La Mollarella est une magnifique plage près de Licata, où en 256 avant JC eu lieu la première grande bataille navale de l’histoire entre les Romains et les Puniques, et où le 10 juillet 1943, débarquèrent les fantassins de la marine des Etats-Unis.

 

licata-buildings.jpg  licata-streets.jpg

Les autres points d’intérêt sont un musée dans l’Hôtel de Ville, la Chiesa Madre, une église bâtie au 16ème siècle, ainsi que le Castello Sant Angelo.

 

DSCN19061 (Copier).jpg licata-lifestyle.jpg  IMG_2501 (Copier).jpg

 

 

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *