Navigation Menu
Lampedusa

Lampedusa

L’île de Lampedusa est à la pointe le plus au sud du territoire italien avant la côte africaine. 
Magnifique île située au sud de la Sicile, elle forme, avec l’île de Linosa et le rocher de Lampione, l’Archipel des Îles Pélages, c’est-à-dire les « îles de haute mer » selon l’étymologie grecque. Lampedusa et le rocher voisin de Lampione doivent leur nom aux feux qu’y allumaient au Moyen âge des ermites, pour guider les navigateurs.
Terre de frontière entre deux mondes, Lampedusa possède les spécificités environnementales de deux continents très différents: l’Afrique et l’Europe. Il suffit de penser qu’elle se situe à 210 km de la côte sicilienne et à seulement 152 km de la côte africaine.

A voir
La côte est haute et inaccessible du côté nord et nord-ouest, tandis que du côté est et sud-ouest elle se compose de magnifiques plages sableuses. Les plages de Lampedusa, des plus petites aux plus fréquentées, sont très nombreuses. 

Les deux petites criques de Pisana et Uccello, donnent sur une mer splendide. 
D’autre part, la crique Cala Spugna ou Maluk fait partie d’une échancrure plus grande, à l’est de l’île. La calanque Cala Greca est minuscule et se compose de plages de sable blanc. Quant à Cala Galera, elle est joignable en passant par des vallons (maritimes) spectaculaires. La grotte Mare Morto (Mer Morte) prenant son nom de la plage homonyme (appelée ainsi pour sa mer calme) mérite également une visite. Sans oublier Cala Francese, magnifique et très peu fréquentée, et la plus célèbre plage de la Guitgia.
D’ici on peut atteindre Cala Croce et la plage de Cala Madonna et la petite plage de Porto N’Tone, avec son sable blanc et fin.
Du côté sud de l’île, on peut aller à Cala Pulcino, avec ses nombreuses grottes.

 

isola-dei-conigli_816221.jpg
                                             Cala Pulcino, Lampedusa

A faire 
Un tour de l’ile de Lampedusa en bateau durant environ 3-4 heures est la meilleure façon d’apprécier les merveilles de l’île.

La clarté de la mer et des fond-marins et l’abondance de flore et faune font de cette île l’une des destinations les plus prisées pour les immersions sous-marines, même en nocturne. Il existe plusieurs points de départ pour le diving et le snorkeling. En plongeant, il est possible d’atteindre la statue sous-marine de la Vierge de la Mer, située à 14 mètres de profondeur, entourée de poulpes et sargues. 
Dans les environs, un grand rocher émergeant de la mer offre une possibilité de découvrir des fonds marins et d’observer les cabots, les sargues et les dentis. 
Pour nager parmi les étendues sous-marines de Posidonia Oceanica, il faut atteindre Punta Parrino, qui protège l’île de la marée et du vent. La plongée au Taccio Vecchio permettant d’admirer la grotte sous-marine homonyme et les poissons-perroquets est exceptionnelle. 
A peu de distance se situe Punta Cappellone, dont les eaux sont habitées par de nombreuses espèces, dont des thons, des cérioles, des sargues, des dentis et des cerniers, tandis que la secca (sèche) de Lavante, quand la mer le permet, offre l’opportunité de s’immerger et d’observer des exemplaires de tortues carrettes.
Au nord, là où la côte devient rocheuse, il est possible de découvrir des refuges de langoustes, de dentis, de rascasses et de cerniers. Au mois d’avril, il est même possible de tomber sur des cachalots. 
Pour ceux qui préfèrent les excursions à pied, des sentiers permettent d’atteindre les trois sommets du monte Rosso, dont le sommet accueille différentes cultures, le monte Nero, et le monte Vulcano. 


A ne pas manquer
Une excursion sur l’Isola dei Conigli (Île aux Lapins), l’une des plus belles plages de la Mer Méditerrannée, mais aussi aire protégée pour la présence des tortues carrettes qui y déposent leurs œufs. 

 

isola2.jpg

Isola dei Conigli, Lampedusa 

L’île, qui est un spectacle naturel, peut être atteinte même par ceux qui ne savent pas nager puisque sur les 100 mètres la séparant de la plage, la profondeur de l’eau est d’environ un mètre. Derrière l’île se trouve un arc naturel submergé, colonisé par des scléractiniaires, des spongiaires multicolore, des crevettes rouges et des refuges de rascasses et de murènes. 

La spécialité locale est le couscous de poisson – à l’origine une spécialité africaine – qui est devenu un plat traditionnel de la cuisine sicilienne. Lampedusa est aussi riche en crevettes, langoustes et fruits de mer de différentes variétés.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *