Navigation Menu
Galaxidhi

Galaxidhi

Nous poursuivons notre route à l’est, dans le Golfe de Corinthe, en direction de Galaxidhi, où nous arrivons en début d’après-midi. Les places au quai ne sont pas nombreuses, j’ai compté environ 20 emplacements au total. A l’arrivée, Andreas, le « capitaine officieux du port » nous met nos amarres à quai et nous fournira l’appoint de gasoil. On nous propose un service de laundry : tout le linge nous sera ramené en début de soirée.

Dimanche soir, on nous demandera de régler 11€ pour la place au quai ainsi que pour l’eau et l’électricité. 

 IMG_3318 (Copier).JPG
Galaxidhi

Nous partons en taxi pour Delphes, ou nous arrivons en moins d’une demi-heure.

Pour les anciens grecs, Delphes était le centre du monde. Son site spectaculaire, au milieu des parois escarpées du mont Parnasse contribue à son mystère.

Temple d'Apollon (Copier).JPG
Temple d’Apollon

Temple (Copier).JPG

 Le trésor des Athéniens, construit en marbre de Paros après la victoire de Marathon.

L’oracle de Delphes, qui siégeait dans le temple d’Apollon, était célèbre dans toute la Grèce. Ses interprétations étaient vagues, mais il avait la réputation d’être plus fiable que les autres. Le septième jour du mois, tout le monde pouvait poser des questions à l’oracle sur toute sorte de problèmes. L’oracle était une femme, censée avoir reçu le don de prophétie d’Apollon. Les prêtres interprétaient les prédictions.

SFB Delphes (Copier).JPG

Devant le théatre de Delphes

Le théatre pouvait accueillir 5000 personnes, et le stade, servant aux jeux Pythiques, pouvait en contenir 7000.

IMG_4262 (Copier).JPG
Devant le stade

Le musée, qui rivalise avec celui d’Athènes, renferme des pièces incroyablement conservées. 

IMG_3357 (Copier).JPG

Le Sphinx ailé

IMG_4264 (Copier).JPG

  L’Omphalos, qui trouvait juché au sommet de la colonne dite des danseuses

IMG_4265 (Copier).JPG

L’aurige, prince grec de Sicile, qui triompha aux jeux Olympiques et Pythiques

Depuis Delphes nous allons au Monsatère d’Ossios Loukas (Luc le Bienheureux), un ermite grec mort en 953, mais qui n’est pas l’auteur de l’Evangile. Le monastère est niché dans une vallée, au milieu des vignes et des oliviers.

IMG_3358 (Copier).JPG

Entrée du monastère

DSCN3249 (Copier).JPG

 Monastère d’Ossios Loukas

IMG_4273 (Copier).JPG

Devant l’église

IMG_3366 (Copier).JPG

L’église

Ossios Loukas Christ (Copier).JPG

Christ

IMG_4274 (Copier).JPG

Vierge

IMG_4276 (Copier).JPG

Luc le Bienheureux

Les chapelles comptent parmi les plus belles de l’architecture bizantine en Grèce, et des fresques incroyablement conservées.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *