Navigation Menu

La viticulture en Grèce est l’une des plus vieilles du monde. La conjonction du sol et du climat a permis son essor, et les plus anciens textes de la littérature grecque comme l’Iliade et l’Odyssée en portent le témoignage.

 

Les plus anciennes traces de vinification ont pu être datées de 6.500 avant JC. Les vins grecs ont acquit un très haut prestige en Italie sous l’Empire Romain. Cette réputation perdurera jusqu’au Moyen Âge, où les vins exportés de la Grèce ou de ses îles étaient considérés comme les seuls dignes des tables royales ou pontificales en Europe occidentale.

 

Thucydide avait affirmé : « Les peuples méditerranéens commencèrent à sortir de la barbarie quand ils apprirent à cultiver l’olivier et la vigne». Ce fut une réussite puisque, six siècles plus tard, le poète Virgile écrivait qu’il « serait plus facile de compter les grains de sable de la mer que d’énumérer tous les crus grecs ».

 

Les principales régions viticoles de la Grèce sont le Péloponnèse, l’Attique, la Macédoine, l’île de Rhodes, l’île de Samos, l’île de Santorin, la Crète et l’Épire. La Grèce continentale, la Crète et d’autres îles possèdent des sols calcaires, tandis que Santorin est une île volcanique, large de près de 15 km, recouverte de cendres. Ces terroirs sont idéaux pour la vigne, et il existe une grande diversité de cépages autochtones.

 

Les principaux cépages rouges sont Agiorgitiko,Xinomavro, Mandelaria, Mavrodaphne,

 

Les principaux cépages blancs sont: Assyrtiko, Athiri, Lagorthi, Malagousia, Moschofilero, Robola, Roditis,Savatiano.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *