Navigation Menu

On ne s’ennuie jamais en mer puisqu’il n’y a pas d’horaire, seulement des jours, des nuits, des aubes, des crépuscules, des méridiennes, qui se succèdent et reviennent si naturellement que la durée semble immobile. En mer, il n’y a pas de “temps morts”: c’est le temps qui est mort. Ainsi les journées se datent et s’organisent dans notre mémoire au hasard des rencontres et la moindre d’entre elles est l’évènement.

 

extrait de “La Mer est ronde”  

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *